Expert en solution mobile, 12e salarié de Deezer et désormais coach de Start Up, Alexandre Jubien met en lumière la révolution mobile et ses impacts sur la transformation digitale des entreprises. Le CRM mobile participe quant à lui à cette révolution en offrant de super-pouvoirs aux équipes terrain et aux managers.

alexandre-jubien-crm-mobile

Acquérir des super-pouvoirs grâce au mobile

Aujourd’hui, le mobile a pris une place prépondérante dans nos vies. Je parle aussi d’extension de notre cerveau : qui n’a jamais pris une photo avec son mobile pour mémoriser quelque chose, comme son numéro de place de parking ? Comme cette mémoire infinie, certains services développés sur mobile sont carrément de l’ordre du super pouvoir. Parmi les nouvelles capacités que le mobile nous a apporté, je cite notamment la transmission de pensée ! C’est un peu fou, mais les appels, les SMS et les messageries instantanées (Messenger) sont de cet ordre là. C’est une première version de ce pouvoir, et nous ne sommes pas prêts de créer une meilleure manière de transmettre nos pensées que le mobile. Tout savoir sur tout avec Wikipédia ou Google, « ressentir » le trafic en temps réel avec Waze, reconnaître une musique grâce à Shazam, … : ce sont autant de super-pouvoirs qui sont devenus des jeux d’enfants !

Enfin, le mobile et les réseaux sociaux sont fortement liés. Utilisés à bon escient, les réseaux sociaux auraient la faculté de changer le monde. Néanmoins, aujourd’hui nous n’avons que quelques exemples où les réseaux sociaux sont utilisés pour créer une réelle intelligence collective de l’humanité (protestations, attentats, …). Nous sommes malheureusement pour le moment encore dans une phase de bêtise collective, avec au passage l’exploitation et le détournement de données personnelles (cf. Actualité de Facebook).

Pour la suite, nous allons vouloir toujours plus de super-pouvoirs octroyés par nos mobiles. Cet appareil marque en fait le début du transhumanisme, où l’homme s’augmente par la technologie. L’intelligence artificielle arrive en force dans nos mobiles, avec pour finalité toujours plus d’amélioration de notre condition humaine et de nos capacités physiques et mentales.

Ainsi, le but de l’IA est bel et bien d’améliorer l’Homme, de donner de la valeur ajoutée à son travail. Elle ne sera donc pas destructrice d’emplois, du moins pas dans un premier temps. En entreprise, la finalité est d’augmenter les capacités et la productivité des salariés, gagner du temps et automatiser certaines tâches rébarbatives.


La révolution digitale en entreprise : bienveillance et performance

Les entreprises adoptent peu à peu des outils technologiques pour augmenter la productivité des salariés et améliorer leur bien-être au travail. Cette transformation n’est pas uniquement digitale, elle est aussi et avant tout humaine.

En premier lieu, il est essentiel de s’approprier les méthodes d’innovation et modifier peu à peu son état d’esprit vis à vis de la technologie. Cette transformation digitale doit être accompagnée : avec l’arrivée d’un nouvel outil comme un CRM mobile par exemple, les dirigeants doivent coacher leurs équipes pour une appropriation rapide et sereine. Auquel cas, ils se heurtent à des freins de la part des collaborateurs.

Les outils digitaux ne sont que des outils, et il faut veiller à ce que leur adoption ne ternisse pas les valeurs de l’entreprise. Par exemple, je recommande de miser sur la bienveillance, qui rime avec performance (contrairement à fliquage qui rime avec carnage).

 

Le CRM mobile, moteur de l’intelligence collective

L’adoption d’un CRM se heurte à une problématique récurrente de la part du commercial : la peur de se faire « déposséder de ses contacts » et la crainte de perdre en performance individuelle au profit de la démarche collaborative d’équipe.

Il est primordial d’avoir conscience que la collaboration, l’échange de données et le CRM mobile sont des valeurs ajoutées, y compris pour l’individuel. Les commerciaux qui ont engagé cette transformation et en ont trouvé les bénéfices ne retourneraient en arrière pour rien au monde. Encore faut-il les accompagner, laisser ces réticences être exprimées et traitées, dialoguer avec les équipes. Le CRM mobile comme Yuto permet aux commerciaux de se concentrer sur des missions à forte valeur ajoutée, prioritairement la vente et de déléguer à l’outil des tâches moins valorisantes.

Le CRM mobile ne remplacera ni la vente, ni les relations humaines. Il est conçu pour mieux gérer les synergies entre manager et commerciaux et doit permettre l’intelligence collective des équipes commerciales.

 

La transformation digitale : test and learn

Tout d’abord, le dirigeant doit un véritable moteur dans cette transformation digitale.

Ensuite, l’erreur encore trop souvent commise est de vouloir aller trop vite et de tout transformer en digital. Il faut accompagner ses équipes étape par étape.

Je conseillerais également de laisser les équipes choisir leurs propres outils et de ne pas les freiner dans ces réflexions. Après tout, ce sont eux les premiers utilisateurs !

Enfin, il est indispensable de tester à petite échelle et d’accepter les échecs. C’est une erreur de chercher le succès du premier coup. Il s’agit d’encourager l’équipe, leur donner confiance et leur accorder le droit de se tromper avant d’atteindre le succès.

Par exemple, en Growth Hacking (marketing de croissance basé sur la technologie), il faut mener beaucoup d’expérimentations avant d’espérer obtenir des premiers succès. Il faut aussi mesurer rigoureusement ces expérimentations, pour trouver ce qui fonctionne vraiment et le généraliser.

C’est d’ailleurs ce que permet Yuto à des équipes de vente, et je suis curieux de voir comment cet outil innovant va permettre le « Sales Hacking » à l’avenir.

Retrouvez le billet sur le Growth Hacking édité par Alexandre Jubien sur son Blog Think Mobile.

 

Portrait d’Alexandre Jubien, auteur du billet « Le CRM mobile, moteur de l’intelligence collective »

Expert du mobile depuis 15 ans, j’ai débuté ma carrière comme développeur de jeux vidéos sur mobile. En 2008, j’ai rejoint Deezer en tant que 12ème salarié, pour y construire l’équipe mobile et les applications mobiles.

J’ai rejoint ensuite Viadéo en 2011, la startup était alors en pleine hyper-croissance. J’y ai aussi créé l’équipe mobile et construit les applications mobiles pour atteindre le même niveau d’excellence que le principal concurrent Linkedin. Viadeo a malheureusement souffert d’autres écueils depuis.

Véritable passionné du monde des Start Up, cela fait maintenant 5 ans que j’aide de nombreuses entreprises (startups comme grands groupes) dans leur stratégie digitale. J’apporte aussi mon expertise à Start Innov, le programme d’accélération pour startups et PME initié par le réseau SPN dont je suis membre. J’ai la chance de pouvoir multiplier les activités : conférences, conseil, coaching de dirigeants ou encore mentoring de managers. J’aime leur partager mon expertise et leur donner les clés pour mener à bien la transformation digitale de leur entreprise.

 

Ce billet vous a plu ? Vous souhaitez, vous aussi, partager votre expertise commerciale ou marketing ?

Alors, contactez-nous pour faire apparaître votre article sur notre blog   !